Wednesday, August 20, 2014

Émotions

 photo 813057_zps1f6d607e.jpg
Tournefeuille, août 2014 
Wintersleep Réalisé par Nuri Bilge Ceylan avec Haluk Bilginer (Aydin) Demet Akbağ (Necla) Melisa Sözen (Nihal) Ayberk Pekcan (Hidayet) Serhat Mustafa Kiliç (Hamdi) Photographie : Gökhan Tiryaki 

Trois heures pour s'imprégner, s'enfoncer dans les paysages extérieurs, intérieurs.
L'Anatolie, l'hôtel, les rares clients, le retraité, la sœur, l'épouse, l’intendant, les locataires, les non-dits, les éclats, les longs échanges à fleur de peau, les sentiments palpables, très palpables, défilent à tour de rôle.
Ce cinéma-là se fait rare. Les jours passent et l'on reste surpris de l'impact de "Wintersleep" sur notre âme et conscience.

Three short hours to impregnate oneself with spaces indoors as well as outdoors, to grasp the mood.
Anatolia, a hotel, rare customers, a retiree, his sister, his wife, the housekeeper, the tenants,  unspoken resentments, sudden surges of emotion, either rough or sensitive discussions,  palpable tensions, very palpable tensions arising one at a time.
This kind of cinema is quite rare nowadays. As the days pass one is surprised by the impact that "Wintersleep" leaves on our heart and soul.

 photo IMG_6436_zpse68b0a0e.jpg
 Décembre 2013, Ax les Thermes

11 comments:

  1. Un film que ne manquera pas de passer notre association cinéphile!

    De lui, j'ai vu "Il était une fois en Anatolie"
    j'avais trouvé vraiment très lent le long "début", la mise en route...d'autant plus que l'action se passait de nuit et j'avais eu du mal à m'immerger dans cet univers
    MAIS , jai été émerveillée par une belle scène illuminant le visage d'une jeune fille (scène devenue "culte" comme on dit, et j'avais été sensible à la manière implicite dont le drame personnel d'un des personnages n'était évoqué qu'à l'arrière-plan, de façon allusive,au dénouement comme par hasard, alors que c'est essentiel.
    Le nom du policier, (dans le film dont je te parle) Tchékov, renvoie bien sûr au dramaturge russe et à sa manière d'évoquer les rapports humains sur le mode du silence et des non-dits.
    Je viens de lire une critique sur Winter Sleep précisant que le film s'inspire de trois nouvelles de Tchékov

    Les paysages de neige doivent être très beaux

    ReplyDelete
  2. Tu nous donnes envie d'aller le voir, évidemment ! Je vais consulter le "prochainement" de ma salle préférée :-)

    ReplyDelete
  3. Ta photo de neige, mystérieuse car on ne sait si elle montre des lointains ou des plans très proches s'accorde bien avec l'affiche et avec le sens du film.

    ReplyDelete
  4. Missive,
    A l'heure du soir quand les rayons du soleil permmettent aux ombres profondes d'exister.
    Le téléphérique redescend dans la vallée, très proche de la neige.

    ReplyDelete
  5. Cela donne l'envie d'aller le découvrir, superbe cette photo neige, Bon weekend

    ReplyDelete
  6. je viens d'aller le voir , effectivement très bon film ;)

    ReplyDelete
  7. Je passe te dire bonsoir et je vais vite mettre des seaux dans la cuisine il a plu hier soir comme jamais et il y a des fuites de flotte hélas
    donc une nuit blanche et beaucoup de peur
    car je n'ai jamais vu autant de pluie et elle va repasser cette nuit
    demain elle sera encore là et nous sommes encore en alerte orange
    vivement la fin je suis fatiguée ce soir
    je t'embrasse fort
    et pour répondre à ta question car je n'ai pas le temps de te répondre chez moi et bien oui je pense y déposer un citronnier
    gros bisous

    ReplyDelete
  8. Un très beau film ! Comme le précédent !!!
    Je découvre ce blog !!! Mais tu en as trois ?
    A bientôt

    ReplyDelete