Thursday, April 25, 2019

Intemporels


Bruges, avril 2019


Les cygnes
Les cygnes blancs, dans les canaux des villes mortes,
Parmi l'eau pâle où les vieux murs sont décalqués
Avec des noirs usés d'estampes et d'eaux-fortes
Les cygnes vont comme du songe entre les quais.
Et le soir, sur les eaux doucement remuées,
Ces cygnes imprévus, venant on ne sait d'où,
Dans un chemin lacté d'astres et de nuées
Mangent des fleurs de lune en allongeant le cou.
Or ces cygnes, ce sont des âmes de naguère
Qui n'ont vécu qu'à peine et renaîtront plus tard,
Poètes s'apprenant aux silences de l'Art.
Qui s'épurent encore en ces blancs sanctuaires,
Poètes décédés enfants, sans avoir pu
Fleurir avec des pleurs une gloire et des nimbes,
Âmes qui reprendront leur Œuvre interrompue
Et demeurent dans ces canaux comme en des Limbes!
Mais les cygnes royaux sentant la mort venir
Se mettront à chanter parmi ces eaux plaintives
Et leur voix presque humaine ira meurtrir les rives
D'un air de commencer plutôt que de finir...
Car dans votre agonie, ô grands oiseaux insignes,
Ce qui chante déjà c'est l'âme s'évadant
D'enfants-poètes qui vont revivre en gardant
Quelque chose de vous, les ancêtres, les cygnes!

Georges Rodenbach (1855-1898)
"Le règne du silence" Receuil de vers 1891





Tuesday, July 25, 2017

Photobucket qui hébergeait mes photos gratuitement vient de retirer de ce site toutes les photos et ceci sans préavis.
400$ est le prix à payer par an pour les voir réapparaître...

Photobucket hosting my pictures for free deleted all photos without prior notice.
Photobucket is asking for $400 a year to make them reappear...

Wednesday, January 4, 2017

2017

297 1 photo 297  IMG_0691_zpsbgrvvpim.jpg
 Nice, décembre 2016


Tous mes vœux pour que vos résolutions soient tenues en 2017!

Best Wishes for your resolutions be fulfilled in 2017!

Sunday, May 29, 2016

Loisirs Culture Information Formation

 photo 131 1 IMG_7496_zpskwgulnzy.jpg Donneville, Haute Garonne, mai 2016

Rendez-vous à la médiathèque de Donneville, un charmant village de 1 105 habitants, à 30 minutes en voiture de Toulouse. Pourquoi cette présence ? me demanderez-vous : la remise des prix résultant du concours d'art postal organisé par l’association des bibliothèques du Sicoval « Le Lecteur du Val ».
En effet Marcelle, une copinaute de longue date, m’avait gentiment demandé de recevoir le prix qui lui fut attribué, un honneur !

 photo 131 2 IMG_7508_zps5orajgna.jpg


Le thème de ce concours : "Des mots à la lettre" Illustrer sur une enveloppe un ou plusieurs des dix mots suivants, employés dans les pays francophones :
« chafouin » et « fada » en France
« poudrerie » et « dépanneur », au Québec
« lumerotte » et « dracher », en Belgique
« ristrette » et « vigousse », en Suisse
« tap-tap » en Haïti
« champagné » au Congo

   photo 131 3 IMG_7569_zpsxkf8i5lq.jpg

Sur cette photo vous pouvez voir Bernard Duquesnoy, maire de Donneville , remettre un prix à une dame de Toulouse de la même façon que Marcelle aurait reçu le sien si elle avait été présente.
Si cette dame, avec qui j'ai parlé, trouve ce site, qu'elle me contacte.
Je vous renvoie au blog de Marcelle ici pour y admirer les détails des dix belles enveloppes qu’elle avait envoyées.
   photo 131 4 IMG_7511_zps7mfr6xnq.jpg

318 entrées venant des quatre coins de la planète : de Saint Lô en Normandie à Helsinki, en Finlande (clin d’œil à Hélène) ou à l’Ohio aux Etats-Unis !
Quel plaisir de détailler tous ces envois émanant d’écoliers, de particuliers, de gendarmes, de prisonniers et j’en passe.

 photo 131 5_zps8irwbjku.jpg
 


 photo 131 6 IMG_7548_zpsgxcgxkpz.jpg

"Tap-Tap" le dixième envoi de Marcelle qui pourra bien sur rectifier les données si elle le désire.

Sunday, May 15, 2016

Lutte contre l’oubli ?

 photo 92 1  IMG_6818_zpsfzoarkz3.jpg
La V.F., Octobre 2009

 « Les années » Annie Ernaux

Les évènements, les photos, le temps défile… Plutôt impossible de s’imaginer tel que l’on sera alors qu’on l’est déjà plus. Hier, demain et aujourd’hui défilent et se recoupent, on avance dans le temps entre 1940 et 2006 ( ?), année de sortie du livre. Une envie irréfléchie de refermer le livre arrivée aux trois quarts de l'ouvrage.

 « …elle se demande « est-ce-que je pourrais y être encore ? » Elle a envie de dire non, mais elle sait que la question n’a pas de sens, qu’aucune question n’a de sens s’appliquant aux choses du passé… »

 A la lecture minutieuse on sent une lutte personnelle, une inquiétude, l’angoisse du temps qui passe pour disparaître, un tourment qui ne trouve place que dans les mots qui défilent inlassablement. Un livre qui interroge, qui m’interroge, qu'y a-t-il à sauver ?

 « Sauver quelque chose du temps où l’on ne sera plus jamais »

 On ne peut qu’en sortir « sonné » et rompu !